Meilleures pratiques de sécurité des données des patients

Les meilleures pratiques de sécurité des données des patients sont essentielles pour protéger les informations sensibles des patients contre tout accès et divulgation non autorisés.

Avec l'utilisation croissante des dossiers de santé électroniques (DSE), il est plus important que jamais pour les organisations de soins de santé de prendre des mesures proactives pour protéger les données des patients.

Plusieurs types de données sur les patients doivent être protégés, notamment les informations personnelles identifiables (PII), les DSE et les données financières. L'importance de la sécurité des données des patients ne peut être surestimée, car le fait de ne pas protéger ces informations peut entraîner des conséquences financières et de réputation importantes pour les organisations de soins de santé, ainsi qu'une détresse émotionnelle et un vol d'identité pour les patients.

Malheureusement, la sécurité des données des patients est constamment menacée par les cyberattaques, les menaces internes et le vol ou la perte physique. Ces menaces soulignent la nécessité pour les établissements de santé de mettre en œuvre les meilleures pratiques en matière de sécurité des données des patients, telles que le chiffrement, les contrôles d'accès, les sauvegardes de données et la formation à la sensibilisation à la sécurité.

Continuez à lire pour en savoir plus sur la sécurité des données des patients, son importance, les menaces ainsi que les meilleures pratiques pour assurer la sécurité des données des patients

Quel est Sécurité des données des patients

La sécurité des données des patients fait référence à la protection des informations sensibles sur les patients, telles que leurs informations personnelles identifiables (PII), les dossiers de santé électroniques (DSE) et les données financières. Cela implique d'empêcher l'accès, l'utilisation ou la divulgation non autorisés de ces informations, ainsi que d'assurer leur confidentialité, leur intégrité et leur disponibilité.

Importance de la sécurité des données des patients

Assurer la sécurité des données des patients est essentiel pour plusieurs raisons.

  • Premièrement, il est essentiel pour protéger la vie privée et les droits des patients. Les patients ont le droit de savoir que leurs informations sensibles sont gardées confidentielles et sécurisées.
  • Deuxièmement, la sécurité des données des patients est nécessaire pour maintenir l'intégrité et la qualité des services de santé. Les professionnels de la santé s'appuient sur des données précises et à jour sur les patients pour fournir un diagnostic, un traitement et des soins efficaces.
  • Troisièmement, la sécurité des données des patients est cruciale pour protéger les organisations de soins de santé contre les risques juridiques, financiers et de réputation. Les violations de données et les cyberattaques peuvent entraîner des sanctions sévères, des poursuites judiciaires et une perte de confiance de la part des patients et du public.

Connexe: Composants clés de la sécurité des données de santé

Types de données patient

Voici les types de données patient.

Informations personnelles identifiables (PII)

Les informations personnelles identifiables (PII) sont des informations qui peuvent être utilisées pour identifier un patient, telles que son nom, son adresse, son numéro de sécurité sociale, sa date de naissance et ses antécédents médicaux. Les PII sont un élément essentiel des données des patients et doivent être protégées à tout moment. Si des informations personnelles sont compromises, cela peut entraîner un vol d'identité, une fraude ou d'autres formes d'activités malveillantes.

Dossiers de santé électroniques (DSE)

Les dossiers de santé électroniques (DSE) sont des enregistrements numériques des antécédents médicaux d'un patient, y compris ses diagnostics, ses traitements, ses ordonnances et ses résultats de tests. Les DSE sont une source précieuse d'informations pour les professionnels de la santé, car ils permettent un accès rapide aux données des patients et une meilleure collaboration entre les prestataires de soins de santé.

Cependant, les DSE présentent également un risque pour la sécurité des données des patients, car ils peuvent être consultés par des personnes non autorisées, soit par piratage, soit par des menaces internes.

Données financières

Les données financières sont des informations sensibles sur les patients qui comprennent des informations de facturation et d'assurance, des numéros de carte de crédit et d'autres dossiers financiers. Les données financières doivent être protégées à tout moment pour prévenir le vol d'identité, la fraude et d'autres formes de crimes financiers. Les organisations de santé qui ne protègent pas les données financières peuvent faire face à des conséquences juridiques et financières, ainsi qu'à une atteinte à leur réputation.

La protection des trois types de données patient est essentielle pour assurer la sécurité des données patient. Les organisations de santé doivent prendre les mesures nécessaires pour sécuriser ces informations, notamment en mettant en œuvre des mesures de sécurité strictes et en offrant une formation appropriée aux employés qui traitent les données des patients.

Menaces pour la sécurité des données des patients

Il existe des menaces dont les organisations de soins de santé doivent être conscientes, ces menaces incluent.

Cyber-attaques

Les cyberattaques sont l'une des menaces les plus importantes pour la sécurité des données des patients. Ils impliquent des tentatives par des personnes malveillantes d'obtenir un accès non autorisé aux données des patients par le biais de piratage, de logiciels malveillants ou d'autres formes de logiciels malveillants.

Les cyberattaques peuvent entraîner le vol ou la destruction de données sensibles sur les patients, causant d'importants dommages financiers et de réputation aux organisations de soins de santé. Les attaques de ransomwares, qui consistent à chiffrer les données des patients et à exiger un paiement en échange de la clé de déchiffrement, sont devenues de plus en plus courantes ces dernières années et peuvent être particulièrement dévastatrices.

Menaces internes

Les menaces internes font référence au risque que les données des patients soient compromises par les employés d'une organisation de soins de santé. Cela peut inclure des actions intentionnelles ou non intentionnelles, telles que le partage des données des patients avec des personnes non autorisées, l'accès aux données des patients sans autorisation ou le fait de tomber dans le piège d'escroqueries par hameçonnage qui compromettent les données des patients.

Les menaces internes sont particulièrement difficiles à détecter et à prévenir, car elles impliquent des employés de confiance qui ont accès aux données des patients.

Vol ou perte physique

Le vol physique ou la perte de données patient peut se produire lorsque des appareils physiques contenant des données patient, tels que des ordinateurs portables, des smartphones ou des clés USB, sont perdus ou volés.

Cela peut également se produire lorsque des dossiers papier contenant des données de patients sont perdus ou volés. Le vol physique ou la perte de données de patients peut entraîner de graves violations de données et exposer des données sensibles de patients à des personnes non autorisées.

Les établissements de santé doivent être conscients de ces menaces à la sécurité des données des patients et prendre des mesures pour les prévenir. Cela peut inclure la mise en place de contrôles d'accès solides, la formation régulière des employés sur les meilleures pratiques en matière de sécurité des données et la garantie que les appareils physiques et les dossiers contenant les données des patients sont correctement sécurisés et suivis. Il est également essentiel de disposer d'un plan de réponse aux incidents en cas de violation de données, afin de minimiser les dommages et de réagir rapidement pour protéger les données des patients.

A lire également: 6 éléments de conception que chaque hôpital devrait avoir pour plus de sécurité

Règlements et lois

Il existe des réglementations que les établissements de santé doivent respecter pour garantir la sécurité des données des patients.

HIPAA

Loi sur la transférabilité et la responsabilité de l'assurance maladie (HIPAA) est une loi américaine promulguée en 1996 pour protéger la vie privée et la sécurité des patients. HIPAA établit des normes nationales pour la protection des informations sensibles des patients, y compris les PII et les DSE.

La loi oblige les établissements de santé à mettre en place des mesures de protection administratives, physiques et techniques pour protéger les données des patients et garantir leur confidentialité, leur intégrité et leur disponibilité. HIPAA comprend également des dispositions pour la notification de violation, permettant aux patients d'être informés si leurs données sont compromises. Les organisations de soins de santé qui enfreignent la loi HIPAA s'exposent à des sanctions sévères, notamment des amendes et des poursuites judiciaires.

HITECH

La technologie de l'information sur la santé pour la santé économique et clinique (HITECH) a été adoptée en 2009 dans le cadre de l'American Recovery and Reinvestment Act (ARRA). HITECH renforce les protections de confidentialité et de sécurité en vertu de la loi HIPAA et promeut l'utilisation des dossiers de santé électroniques.

La loi prévoit des incitations financières pour les organisations de soins de santé qui adoptent les DSE, mais impose également des sanctions importantes en cas de non-conformité à la loi HIPAA, y compris les violations de données. HITECH exige également que les patients soient informés en cas de violation de données.

RGPD

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) est un règlement de l'Union européenne (UE) qui a été mis en œuvre en 2018 pour protéger la confidentialité et la sécurité des données personnelles. Le RGPD s'applique à toutes les entreprises qui traitent les données personnelles des citoyens de l'UE, y compris les organismes de santé qui collectent et traitent les données des patients.

Le règlement impose aux établissements de santé d'obtenir le consentement des patients pour le traitement des données et de mettre en œuvre les mesures techniques et organisationnelles appropriées pour protéger les données des patients. Le RGPD comprend également des dispositions relatives à la notification de violation, donnant aux patients le droit d'être informés en cas de violation de données.

Les organisations de santé doivent se conformer à ces réglementations et lois pour garantir la sécurité des données des patients. Cela implique la mise en œuvre de mesures techniques et organisationnelles appropriées, y compris des contrôles d'accès, le cryptage des données et une formation régulière des employés sur les meilleures pratiques en matière de sécurité des données. Le respect de ces réglementations et lois protège non seulement les données des patients, mais aide également les organisations de soins de santé à éviter les sanctions juridiques et financières.

Meilleures pratiques pour la sécurité des données des patients

Voici quelques façons d'assurer la sécurité des données des patients.

Chiffrement

Le cryptage est le processus de conversion des données du patient dans un format codé qui ne peut être déchiffré qu'avec une clé spécifique. Il s'agit d'une mesure de sécurité essentielle pour empêcher tout accès non autorisé aux données des patients, notamment lors de leur transmission ou de leur stockage.

Les organisations de santé doivent s'assurer que les données des patients sont chiffrées à la fois en transit et au repos. Ceci peut être réalisé grâce à l'utilisation de protocoles sécurisés pour le transfert de données et d'outils de cryptage des données pour le stockage des données.

Contrôles d'accès

Les contrôles d'accès sont des mesures de sécurité qui limitent l'accès aux données des patients au personnel autorisé uniquement. Cela peut inclure la mise en œuvre de mots de passe forts et d'une authentification multifacteur pour l'accès au système, ainsi que la définition de rôles et de privilèges d'utilisateur spécifiques pour accéder aux données des patients. Les établissements de santé doivent également revoir et mettre à jour régulièrement les politiques de contrôle d'accès pour s'assurer qu'elles restent efficaces et appropriées.

Sauvegardes de données

Les sauvegardes de données sont essentielles pour protéger les données des patients en cas de sinistre ou de violation de données. Des sauvegardes régulières des données garantissent que les données des patients peuvent être récupérées rapidement et avec précision en cas de perte de données.

Les établissements de santé doivent mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde et de récupération comprenant plusieurs copies des données des patients, y compris des sauvegardes hors site, et des tests réguliers des procédures de sauvegarde et de récupération.

Formation de sensibilisation à la sécurité

La formation à la sensibilisation à la sécurité est un élément essentiel de tout programme de sécurité des données des patients. Les organisations de santé doivent fournir une formation régulière aux employés pour s'assurer qu'ils sont conscients des risques pour les données des patients et qu'ils comprennent comment prévenir les violations de données.

Cela peut inclure une formation sur les attaques de phishing et d'ingénierie sociale, l'hygiène des mots de passe et les mesures de sécurité physique, entre autres sujets.

D'autres bonnes pratiques pour la sécurité des données des patients incluent la mise en œuvre de systèmes de détection et de prévention des intrusions, la mise à jour régulière des logiciels et du matériel, et la réalisation d'audits de sécurité et d'évaluations des risques réguliers.

En suivant ces meilleures pratiques, les organisations de soins de santé peuvent protéger les données des patients contre les menaces et garantir le respect de la vie privée des patients.

Connexe: 4 étapes à suivre après avoir soupçonné d'être victime d'une faute professionnelle médicale

Conclusion

En conclusion, les pratiques de sécurité des données des patients sont essentielles pour protéger la vie privée des patients et prévenir les violations de données. Les organisations de santé doivent accorder la priorité à la sécurité des données des patients et se conformer aux réglementations et lois telles que HIPAA et GDPR. En adoptant une approche globale de la sécurité des données des patients, les établissements de santé peuvent réduire le risque de violation de données et protéger les données des patients contre les menaces.

Choix de l'éditeur

L'intelligence artificielle dans les soins de santé : meilleurs avantages et inconvénients

Procédures de chirurgie robotique les plus courantes en 2023 : avantages et risques

 

 

Soyez sympa! Laissez un commentaire